Le projet V.I.I.B.E. 3D 2019 - 2020

1  Etapes de la modélisation des pièces jusqu'à l'impression 3D - cahier des charges


1  prises de vue du profil sculpté
l'objet est maintenu à la verticale sur un support
on se déplace de 0 à 180 ° pour prendre 18 photos
type d'appareil utilisé:
Résolution maximale des captures d'écran (en pixels) 16
Marque de l'objectif Sony
Résolution de l'appareil photo secondaire (en pixels) 8
autofocus
zoom x 8
Format de sortie jpg taille 12 mégapixels

2   choix de la photo permettant de tirer le plus d'informations sur les détails introduits par le sculpteur.
Permet d'évaluer les proportions d'un visage qu'il connaissait de face et de profil .
Ces informations reflètent la cognition du sculpteur: son expérience d'une construction virtuelle pour nous expliquer les proportions du profil .

nettoyage de la photo et application du filtre ''négatif'':  logiciel 1 .
permet d'accentuer les sillons volontaires et de rendre invisibles tous les sillons naturels d'une profondeur inférieure à celle du tracé volontaire .

4 travail sur calque ''tel qu'à l'écran'', sur les traces du travail du sculpteur : le visage .
toujours sur le format de sortie jpg 12 mégapixels
Concerne tous les éléments permettant d'introduire des précisions sur la proportion entre chaque partie du visage de profil .
Ces informations reflètent la cognition du concepteur: son expérience d'une construction virtuelle pour nous expliquer les choix du sculpteur (miroir) .

5 travail sur calque ''tel qu'à l'écran'', sur les traces du travail du sculpteur : le visage .
toujours sur le format de sortie jpg 12 mégapixels
Concerne les cheveux, la coiffe si présente .

6  application de ces calques sur le négatif de l'objet et export du profil au format jpg :  logiciel 2

7  anthropométrie à partir du profil obtenu, recherche sur bases de données tous sexes âges ethnies.
Eléments similaires à ceux détectés sur le profil après application des calques 1 et 2 par morphing:
- morphologie de la face
- expression du visage
forme du crâne
- attributs: cheveux, mèches, coiffes

8  composition d'une face à partir des photos collectées: logiciels 1 et 2
Filtres
découpage
morphing

9  modélisation 3D: logiciel 3
Création automatisée d'un fichier 3D à partir de la photo de face.
Utilisation de la rotation à 180° pour évaluer la correspondance profil/face et corriger la face à partir du profil.
application des attributs: expression, cheveux, etc.
- Export du travail au format OBJ:
1 fichier pour impression monochrome en résine ou biscuit de céramique,
1 fichier pour impression polychrome si charte couleur compatible résine (plusieurs objets dans le fichier); le cas échéant, 2 impressions monochromes, l'une sera colorisée .
- Export de la video d'animation 3D au format MP4

10  nettoyage du fichier OBJ et préparation pour l'impression 3D ( zones vides, etc ): logiciel 4
Export au format STL

11  - compatibilité avec l'imprimante 3D
les objets à imprimer sont mis à l'échelle
recours à une solution externalisée pour l'impression
Imprimantes en France

12  -  listes des logiciels susceptibles d'être utilisés par la société pour ses réalisations:
photoshop, fantamorph pro, photofiltre, facegen, meshmixer, shotcuts, bforartists, terragen, virtualdub, synfig, clara.io, smartbody, bootanimator


2  Les pièces à modéliser

3   L'eau, c'est la vie

 Il y a 1.600.000 ans les êtres vivants avaient pris leurs habitudes autour d'un collecteur situé le long de gorges dans le Sud Est de la France . L'eau y ruisselait en abondance, s'appuyant sur des particularités géologiques remarquables. Jusqu'à ce que, il y a 14000 ans, la sismicité entraîne une modification dans la structure interne du collecteur: disparition de l'eau en surface, et évacuation de l'eau souterraine sous le lit de la rivière qu'il desservait auparavant .

Cette zone a connu une fréquentation espacée mais régulière, jusqu'à il y a environ 14000 ans, date des dernières traces de vie: des pointes en paléobois, une série de gravures (plaquettes) représentant des profils d'adultes, de jeunes, et des animaux de face .

Ces témoignages sont liés à des zones de ruissellement et de surgissement de l'eau. L'eau était célébrée, et au centre de toute chose: on se présentait coiffé, ou revêtus de coiffes, lors de ces célébrations, et des personnes ''importantes'' avaient le privilège de se voir sculptés .

A une époque où les routes taillées dans le roc n'existaient pas, et où le niveau de l'eau dans ce secteur était en moyenne supérieur de 5,00 m à ce qu'il est actuellement, l'eau était également véhicule et moyen de balisage . Même les humains vivant à l'intérieur des terres, étaient un peuple de l'eau .

Ainsi, quoi de plus naturel que de faire connaitre ces témoignages qui n'ont pas d'équivalent en région PACA, au travers de ce qui les a permis: l'eau .


Par © Sémhur  Wikimedia Commons, CC BY-SA 4.0, https: commons.wikimedia.org w index.php?curid=8383100